Menu Fermer

Les mains sur la nouvelle génération de chronographes Tudor Black Bay

On peut toujours compter sur Tudor pour faire sensation lors des événements horlogers internationaux, et cela s’est vérifié une fois de plus lors de la foire virtuelle Watches &amp ; Wonders de cette année, au cours de laquelle la marque a présenté les dernières mises à jour de sa collection Black Bay, toujours très populaire. En tête de file, on trouve deux nouvelles éditions en métal précieux de la plongeuse Black Bay 58, de plus petite taille, et juste derrière, les plus récentes itérations de la série Black Bay Chronograph, lancée pour la première fois en 2017.

L’extension de la gamme de la Black Bay Chronograph originale comprend deux versions de la montre à cadran noir et blanc. Les petites modifications apportées à cette dernière génération comprennent une épaisseur réduite, une nouvelle lunette noire et, bien sûr, les options de cadran mentionnées ci-dessus, à savoir un cadran principalement blanc avec des sous-cadrans noirs (alias “panda”) et le look inverse, principalement noir avec des sous-cadrans blancs, alias “panda inversé”.

Les boîtiers de 41 mm des deux montres ont une épaisseur de 14,4 mm, réduite par rapport aux 14,9 mm initiaux vus sur l’édition 2017. Le boîtier en acier brossé et poli en alternance offre une sensation générale de robustesse – entièrement confortable au poignet, mais également prêt à encaisser quelques chocs sans sueur.

Sur le côté droit, deux poussoirs vissés encadrent une grande couronne Tudor gravée en rose, qui se visse également et contribue ainsi à assurer au chronographe une étanchéité de 200 mètres. Au-dessus de la montre se trouve une lunette tachymétrique, dont la couleur noire contraste avec l’aspect acier brossé des modèles précédents et place la série plus fermement dans la lignée des modèles de la marque sœur Rolex. Cosmographe DaytonaUne montre qui opte également pour une lunette noire (en Cerachrom, un matériau céramique propre à Rolex, plutôt qu’en acier comme les modèles Tudor).

Sous un verre saphir bombé, les cadrans blanc “panda” et noir “panda inversé” présentent tous deux un léger effet de grainage, dont la visibilité dépend largement des conditions d’éclairage. Le long du bord extérieur se trouve un anneau des minutes de style chronographe, avec chaque minute marquée, et chaque position de 5 minutes mise en gras et assortie d’un marqueur d’heure appliqué et rempli de lumière. L’anneau des index est interrompu à trois reprises – à 3 et 9 heures par deux cadrans secondaires en retrait, respectivement pour un compteur de chronographe de 45 minutes et une seconde courante, et à 6 heures par un guichet de date au bord profondément biseauté. Ce dernier élément est équilibré par un index triangulaire à 12 heures.

Au centre du cadran se trouve un ensemble d’aiguilles “flocon de neige” de style vintage, qui sont devenues une signature moderne pour les montres de plongée Tudor, y compris cette plongeuse chronographe. Les aiguilles des heures et des minutes sont accompagnées d’un compteur des secondes du chronographe à pointe rouge, dont la couleur est assortie au texte de l’indice de plongée imprimé près du bas du cadran.

Dans l’ensemble, la montre semble être fermement ancrée dans l’héritage du design des chronographes Rolex, ce qui en fait une alternative nettement moins coûteuse que l’emblématique et pratiquement inaccessible Daytona. Cela est particulièrement évident dans le choix des coloris disponibles pour la Black Bay Chrono, ainsi que dans les petits accents de rouge, qui sont directement issus et inspirés des mêmes coloris utilisés par Rolex sur son chronographe emblématique. Au poignet, cependant, l’apparence de la montre est résolument la sienne. Les coloris “panda” offrent à Tudor une nouvelle possibilité de faire évoluer le design attrayant de la Black Bay, le grainage du cadran ajoutant de l’intrigue ainsi qu’une grande lisibilité.

Comme leur prédécesseur de 2017, les nouvelles montres contiennent le calibre maison Tudor MT5813, un mouvement développé en collaboration avec Breitling pour la première génération de chronographes Black Bay. Le calibre amasse une réserve de marche de 70 heures, bat à 28 800 vph, utilise 47 rubis et est certifié chronomètre par le COSC. Le MT5813 est un calibre extrêmement précis et résistant aux chocs, qui confère au chronographe une certaine intrigue interne tout en assurant un chronométrage essentiel, certaines fonctions de base du chronographe et la date bien visible à 6 heures.

Les nouveaux modèles Tudor Black Bay Chrono sont disponibles dès maintenant chez les détaillants agréés du monde entier, au prix de 4 900 dollars sur un bracelet bund en tissu ou en cuir, et de 5 225 dollars sur un bracelet en acier.

Pour en savoir plus, visitez le site Tudor, ici.


Cet article a été rédigé par Caleb Anderson et traduit par Best-Watch.fr. Les produits sont sélectionnés de manière indépendante. LesMachinesaCafé.com perçoit une rémunération lorsqu’un de nos lecteurs procède à l’achat en ligne d’un produit mis en avant.