Menu Fermer

Montres, merveilles et quelques-uns de nos meilleurs moments – Les rédacteurs de WatchTime reviennent sur leur expérience.

Le “plus grand sommet horloger jamais organisé à Genève”, Watches and Wonders 2022, a fermé ses portes mardi dernier, certaines marques ayant épuisé leurs nouvelles pièces avant la fin de l’événement.

“Avec près de 22 000 visiteurs uniques, dont près de 1 000 journalistes qui ont fait le déplacement à Genève pour l’événement, générant plus de 30 000 nuitées, le salon de cette année s’est terminé sur une note extrêmement positive. Grâce aux 38 Maisons exposantes, dont 19 nouvelles venues, le salon a vibré durant une semaine d’un extraordinaire dynamisme.”

Montres et merveilles

Il va sans dire que l’équipe éditoriale internationale de WatchTime était également présente au salon, avec Sabine Zwettler (rédactrice en chef), Roger Ruegger (rédacteur en chef), Martin Green (rédacteur en chef). couverture des communiqués pour le site américain et les médias sociaux. Voici leurs impressions :

En une phrase, comment décririez-vous le salon Watches & Wonders de cette année ? RR : Le salon était sans aucun doute un digne successeur du SIHH et des éditions précédentes de Watches & Wonders à Genève, et j’ai eu le sentiment qu’un grand nombre de marques ont présenté des nouveautés basées sur des idées fortes et créatives.SZ : Je n’étais pas à Genève, mais de loin, on a eu l’impression que les marques ont mis le paquet et ont fait preuve de prouesses techniques et d’un savoir-faire magnifique.MG : Une fête de la reconnaissance, affinée jusqu’à un degré de perfection encore plus élevé, que toutes les marques ont célébrée en donnant le meilleur d’elles-mêmes, et même plus.

Quelles ont été les principales tendances de cette année ? SZ : Les GMT ont été très populaires, les répétitions minutes et, dans le domaine sportif, les montres de plongée. MG : Le monde est une fois de plus votre huître, ce qui signifie qu’il y avait une abondance de montres affichant un ou plusieurs fuseaux horaires. L’autre chose qui a le vent en poupe, ce sont toutes les couleurs de l’arc-en-ciel, parfois même combinées dans un seul garde-temps.RR : En effet. Je ne sais pas si c’est un effet secondaire des restrictions de voyage de ces deux dernières années, mais les GMT étaient partout. Il y avait aussi des complications astronomiques et, bien sûr, un nombre étonnamment élevé de variations de couleurs.

SZ : La Masse Mystérieuse de Cartier avec son mouvement à la forme époustouflante.MG : C’est très difficile, mais si on me presse, je dois dire la Parmigiani Tonda PF GMT Rattrapante.RR : En effet, la PF GMT Rattrapante était magnifique. J’ai également été très impressionné par Vacheron en général. J’ai eu l’impression que la marque a réussi à aligner parfaitement son héritage, sa communication produit et, finalement, les nouveautés de cette année. Vacheron n’a jamais été aussi sexy.

Qui ou quoi vous a le plus surpris ? SZ : Le Montblanc. Plongeur automatique Iced Sea 1858.MG : Le nouveau Hublot Carré Bang Unico m’a le plus surpris. Ce que je pensais être un sosie de la Santos s’est avéré être l’une des montres surdimensionnées les plus confortables que j’ai portées depuis des années. RR : De toute évidence, personne n’a vu venir la GMT gauche de Rolex, mais s’il était évident que Grand Seiko présenterait un jour une montre basée sur la T0 Tourbillon à force constanteJe n’étais pas préparé à tenir dans mes mains l’étonnante Kodo Constant-Force Tourbillon Ref. SLGT003 dans mes mains.

Quelle montre a été livrée avec le matériau le plus inhabituel ? SZ : Czapek Frozen Star S avec cadran en osmium.MG : Une fois de plus, je suis d’accord avec Sabine ; la Czapek Frozen Star S.RR : Ce n’est pas un matériau en soi, mais j’ai passé beaucoup de temps devant le Streamliner Vantablack de H. Moser &amp ; Cie.

Quelle a été votre montre de voyage préférée ? SZ : Parmigiani Fleurier Tonda GMT Rattrapante.MG : Parmigiani Fleurier Tonda GMT Rattrapante.RR : Pour ajouter un autre concurrent, la nouvelle Travel Time Ref. 5326G-001.

Et quelle a été votre montre de plongée préférée ? RR : Les marques exposant à Genève n’ont traditionnellement pas beaucoup de montres de plongée en stock (surtout avec Rolex et Tudor qui se concentrent sur les montres GMT cette année), mais les montres de plongée de l’année dernière ont été les plus populaires. Superplongeur Aquaracer de TAG Heuer était certainement intéressante, à la fois en termes de sur-ingénierie et de choix de mouvement. SZ : La Montblanc 1858 Iced Sea Automatic.MG : La TAG Heuer Aquaracer Professional 300 Orange Diver.

Nouveau chronographe préféré?MG : L’Angelus Chronodate Titanium.RR : Je voulais initialement opter pour la Montblanc 1858 Geosphere Zero Oxygen, mais j’ai trouvé qu’elle était un peu grande quand je l’ai enfin vue en chair et en os. Par conséquent, la 1858 Minerva Monopusher Chronograph Red Arrow LE88 est mon choix.

Que pensez-vous des montres pour femmes cette année ? SZ : La J12 de Chanel.MG : Les Heures Florales Lady Arpels de Van Cleef &amp ; Arpels.RR : La Rendez-Vous Dazzling Star de Jaeger-LeCoultre.

Montre compliquée préférée ? SZ : Patek Philippe Travel Time Ref. 5326G-001. MG : Jaeger-LeCoultre Polaris Perpetual Calendar.RR : Celle-ci était en effet sympathique, je choisirais donc la L.U.C Strike One pour sa simplicité.

Que pensez-vous des montres astronomiques de cette année ? SZ : La Master Hybris Artistic Calibre 945 de Jaeger-LeCoultre. MG : Ulysse Nardin. Explosion lunaireRR : Idem, mais je dois aussi mentionner l’automate Planétarium de Van Cleef &amp ; Arpels.

Avec qui avez-vous eu l’entretien le plus mémorable ? MG : Le Dr David Seyffer, conservateur du musée IWC. Nous partageons à la fois un intérêt pour l’histoire et une passion pour l’automobile, de sorte que toute interview avec lui débouche toujours sur une conversation amusante autour de ces sujets.RR : Mon entretien avec le coprésident de Chopard, Karl-Friedrich Scheufele, pour parler du 25e anniversaire de la L.U.C. – et je n’oublierai certainement jamais Anthony de Haas, directeur du développement des produits de A. Lange &amp ; Söhne, qui nous a parlé dans un suisse allemand parfait.Votre conseil à tous ceux qui assisteront au salon en 2023?MG : Mettez de l’ordre dans votre planning. Il y a tellement de choses à voir, tellement de gens à qui parler, que c’est vital pour en tirer le meilleur parti. RR : Portez des chaussures confortables, restez le plus longtemps possible, dormez suffisamment.

Si vous aviez pu garder une seule montre (indépendamment de son prix), laquelle auriez-vous emportée chez vous ? SZ : A. Lange &amp ; Söhne Richard Lange Minute RepeaterMG : Rolex new platinum 36mm Day-Date. Pourquoi ? Parce que pour moi, c’est une de ces montres que vous pourriez porter tous les jours jusqu’à la fin de votre vie sans regarder en arrière. RR : Il est intéressant de noter que la Vacheron Constantin 222 correspond également à cette description, même si je ne suis généralement pas favorable aux montres en or rose ou jaune. En fin de compte, je pense que j’aurais pris le train du retour avec la nouvelle Travel Time de Patek.

Cet article a été rédigé par WatchTime et traduit par Best-Watch.fr. Les produits sont sélectionnés de manière indépendante. LesMachinesaCafé.com perçoit une rémunération lorsqu’un de nos lecteurs procède à l’achat en ligne d’un produit mis en avant.